L’IMPORTANCE DE LA LUMIÈRE

Les belles journées d’été sont déjà bel et bien derrière nous et l’hiver et ses journées moroses nous guettent au tournant. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous vous sentiez si fatigués et maussades en hiver?

C’est simple, les humains au même titre que les végétaux sont des êtres diurnes et ont besoin de lumière.
En effet, la lumière du soleil parvient aux cellules de l’œil pour ensuite envoyer des signaux liées au « jour » à l’hypothalamus qui va sécréter les hormones nécessaires à l’éveil du corps tant mentalement que physiquement. A contrario, sans lumière, l’hypothalamus va sécréter des hormones comme la mélatonine afin de déclencher l’endormissement. Ce cycle de 24 heures se nomme le rythme circadien. Quel est donc le rapport avec les baisses de morale et de tonus constatées durant l’hiver?
C’est simple, l’œil recevant moins de lumière pendant l’hiver altère la production de sérotonine, l’hormone du bonheur, par l’hypothalamus, et le corps est tout simplement moins « éveillé » que durant la belle saison. Ce manque d’énergie qui se fait ressentir dès le matin est propice à l’inactivité, or, qui dit inactivité dit inhibition de la production de cortisol et d’adrénaline, d’où l’effet pervers du manque de luminosité. Comment faire face à cette baisse de tonus?
light_therapie
N’hésitez pas à vous exposer directement à la lumière du soleil, visage et avant-bras découverts, un quart d’heure suffit pour aider à stimuler l’organisme et permettre la synthétisation de vitamine D dont la carence fait rage dans notre société où nous passons le plus clair de notre temps en intérieur.
Si le manque de luminosité est responsable de dépression ou déprime saisonnière ayez recours à la luminothérapie, l’exposition à la lumière blanche produite par ces lampes à la hauteur de 10 000 lux se révèle très efficace contre les baisses de moral et de tonus durant l’hiver.

Mais attention aussi à la surexposition à la lumière bleue émise par nos chers écrans téléphones, tablettes et télévision dont l’utilisation avant l’heure du coucher trompe notre rythme circadien qui va déclencher le mode « jour » et empêcher la production d’hormones nécessaires à l’endormissement comme la mélatonine. Afin d’éviter d’altérer la qualité de votre sommeil laissez vos écrans de côté au moins 1 heure avant d’aller vous coucher et si vous le pouvez optez pour une lumière jaune disponible dans les réglages de votre téléphone ou tablette.