FAIRE DU SPORT, UNE CURE DE JOUVENCE ?

Il va de soi que le sport permet de lutter contre le surpoids, de tonifier sa silhouette tout en boostant son humeur et sa santé cardiaque, mais nous serions nous doutés que la pratique d’une activité physique puisse être l’un des meilleurs moyens de lutter contre les rides ?

Running_ULTEAM

C’est pourtant bel et bien le cas selon une étude canadienne présentée lors du congrès annuel de la société américaine de médecine du sport. Ces travaux se penchent sur 29 participants âgés de 20 à 84 ans divisés en 2 groupes, l’un sédentaire et l’autre pratiquant 3 heures de sport par semaine. Les chercheurs ont ensuite prélevé les dermes et épidermes (les 2 couches supérieures de la peau) d’une des parties du corps les plus épargnées des UV et de ses méfaits : les fesses. Les biopsies effectuées sur les échantillons de peau révèlent des résultats épatants :

La peau des participants du groupe des sportifs ayant plus de 40 ans est plus lisse, plus élastique et apparaît 10 voire 20 ans plus jeune que celle des sédentaires du
même âge !

L’étude va encore plus loin en prenant cette fois-ci comme cobayes des séniors de plus de 65 ans, étrangers à toute activité sportive, suivant un programme de remise en forme consistant à pratiquer 30 minutes de vélo ou tout sport d’endurance à raison de 3 séances hebdomadaires pendant 3 mois. Là encore, les résultats sont impressionnants : les biopsies révèlent que la peau de ces personnes âgées paraît rajeunie d’au moins 10 ans !

Ce bilan peut laisser perplexe mais il s’explique pourtant par bien des mécanismes cellulaires. En effet, le professeur chargé de cette étude, Pr Mark Tarnopolski de l’université de McMaster en Ontario, soutient que le rajeunissement de la peau serait causé par la diffusion de myokines, des cellules constitutives du muscle, dans l’ensemble du corps lors de l’effort physique.

Une étude allemande se penchant sur 815 individus, la Berlin Aging Study, a, un an après l’étude de Pr Tarnopolski, découvert que l’effet anti-âge du sport était aussi dû au maintien de la longueur des télomères. Les télomères qui constituent une partie non codante de notre ADN se trouvant à l’extrémité d’un chromosome voient leur longueur diminuer au fil des années, or la pratique du sport sur le long-terme permettrait de conserver cette dernière et donc de ralentir le vieillissement de nos cellules.

Le constat est sans-appel : troquez vos crèmes anti-rides hors de prix et autres injections d’acide hyaluronique pour une bonne séance de cardio, votre peau et votre porte-monnaie s’en porteront d’autant mieux !